Billetterie Théâtre de l'Opprimé : Réservez votre billet

Yalla !

Yalla !

  • Jeu. 27 janv. 2022 à 11 h au sam. 29 janv. 2022
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

A la frontière du Liban, face à face, un adolescent palestinien et une soldate israélienne. L’adolescent a une pierre à la main, la soldate le tient en joue.
Un instant de temps suspendu, pendant lequel deux monologues intérieurs s’entrecroisent, soufflant un vibrant message d’espoir.

Je vous écris dans le noir

Je vous écris dans le noir

  • Mer. 2 févr. à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

Andrée vit à Essaouira, elle est médecin. Mais elle ne s’appelle pas Andrée, elle s’appelle Pauline… Pauline Dubuisson.
« La Vérité » le film de Clouzot, inspiré de son histoire, l’a poussée à changer d’identité et à fuir la France pour échapper à son passé. Des années plus tôt on a requis contre elle la peine de mort pour un crime passionnel. « L’affaire Dubuisson», un fait-divers entre petite et grande histoire qui révèle
l’incroyable destin d’une femme mystérieuse et complexe qui se bat pour exister, aimer et être aimée.
A la manière d’un puzzle, entre l’univers solaire et sensuel d’Essaouira où tout lui semble possible à nouveau et les ombres de son passé, Pauline nous donne sa version de l’histoire. Une magnifique confidence qui nous nous permet d’entrer dans l’âme de Pauline, d’être au plus près de sa vérité intérieure et de vivre ses émotions.

Mea Culpa

Mea Culpa

  • Mer. 9 févr. 2022 à 20 h 30 au dim. 13 févr. 2022
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

Quand six sympathiques personnages excentriques se retrouvent après une longue crise, un simple regard suffit à basculer dans l’absurde et une profonde intimité. En musique ou avec grandiloquence, c’est l’occasion de faire un cocasse et, pour tout dire, bien étrange « coming out ».
De numéros en numéros et pour le seul plaisir de jouer enfin de nouveau avec les spectateurs, ils affirment désespérément le droit de respirer, s’émouvoir et tout simplement pleurer dans un monde parfois brutal. On y parle de larmes et de la beauté de ces moments d’égarement, d’émotion, de tristesse, si précieux, si vitaux.
Mea Culpa est un poème dans les mains de clowns et une ode à la fragilité. Un spectacle poétique de clowns fraîchement déconfinés, tendre et émouvant, drôle et mordant.

Les Jeux de Loïs

Les Jeux de Loïs

  • Mer. 16 févr. à 14 h + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

Un dimanche après-midi, Lucas se retrouve coincé chez lui à cause de la pluie. Il transforme son salon en terrain de jeu pour nous embarquer dans d'autres espaces et d'autres temporalités. Entre ses contes farfelus, ses souvenirs réinventés et ses envies contradictoires, il se demande : Qui est Lucas ? Qui est-il réellement ? Il se perçoit comme une hydre, ce monstre à plusieurs têtes. Alors laquelle de ces têtes est réellement Lucas ? Il aimerait en avoir qu'une, mais laquelle choisir ? Avant de pouvoir répondre à cette question les têtes se transforment en personnage et l'entraînent tantôt dans des souvenirs de famille tantôt dans des histoires rocambolesques. Il est dans l'arrière-boutique d'une pharmacie, dans le patio de sa tante Angustias, chez Tota ou Cinamomo...

Ce spectacle est une adaptation du recueil de nouvelles de Julio Cortázar. Un recueil qui se trame autour d'un personnage, Lucas. Un personnage pluriel, une personne aux identités multiples qui pourrait être l'auteur lui-même ou chacun d'entre nous. Ce spectacle propose une forme de théâtre visuel et un texte d’auteur qui se nourrissent réciproquement. Une forme accessible à de jeunes spectateurs.

La Campagne du roi Iota

La Campagne du roi Iota

  • Mer. 16 mars 2022 à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

Au royaume de l’Ioti, c’est la descendance des Rois Iota qui gouverne depuis la nuit des temps et c’est comme cela. Un beau jour le peuple fait la révolution et destitue le Roi. Celui-ci accepte sans résistance, et avec le sourire… pour se présenter aussitôt aux élections présidentielles qui s’organisent ! Reprendra-t-il le pouvoir ? Dans sa quête absolue pour retrouver la tête de l’Etat, Iota se lance dans une campagne électorale délirante et sans scrupules. Il cherche par tous les moyens ce qui pourrait charmer l’électorat… Un conte poétique et politique sur le sens du mot « démocratie ».

Fragments Ex Nihilo

Fragments Ex Nihilo

  • Mer. 23 mars 2022 à 20 h 30 + autres dates

Fragmentation : façon dont fonctionne la psyché de quelqu’un après violence. Morcellement, éclatement, incapacité à créer une structure narrative, une temporalité...
Dans une société en perte de sens, six personnages au bord de la bascule, oscillent entre traumatisme et résilience. Une introspection à travers l’intime et la mémoire universelle, mis en résonance avec un récit d’Auschwitz transmis par Romy Honig, la grand-mère de l’autrice –
L’héritage d’une mémoire vive, et d’un espoir jamais éteint, comme une ode à l’être humain et à sa merveilleuse capacité d’autodérision et de reconstruction.

Allers-Retours

Allers-Retours

  • Mer. 6 avril 2022 à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

Il était une fois un pont jeté entre deux pays. Sur ce pont, un ex-droguiste, Havlicek, expulsé d’un côté de la rive, pour cause de faillite, et refusé de l’autre, faute de papiers en règle. Contraint de faire des allers-retours sur ce triste morceau de bois, entre deux postes de douane, il rencontre de truculents personnages et bouleverse la vie locale. Lors de ce ping-pong humain, il rencontre Szamek et Mrschitska, deux douaniers aigris au léger penchant pour le rhum ; Eve, fille rebelle de Szamek, folle d’amour pour Constantin, le jeune douanier prometteur de l’autre rive ; Mme Hanusch, une cheffe de la poste en faillite à la recherche d’un homme pour divertir les clients ; un précepteur et sa femme qui pêchent mais n’attrapent jamais rien. Après l’arrestation de dangereux contrebandiers et une rencontre rocambolesque avec un premier ministre en mission secrète, Havlicek obtient un petit pécule et un laisser-passer vers ce pays qu’il ne connaît et vers une cheffe de la poste qu’il aimerait bien connaître.

Noémie et Soraya (partie 1)

Noémie et Soraya (partie 1)

  • Mer. 4 mai 2022 à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

ATTENTION : il s'agit de la page de réservation de la partie 1/3. Si vous désirez réserver une place pour chaque partie, sélectionnez l'offre pour l'intégrale parmi les tarifs (plein ou réduit) afin d'obtenir un tarif préférentiel.

Léa habite Cité numéro 7, une gigantesque Ville-État située sur un vaste territoire qui jadis était la France. Depuis l'avènement fulgurant de l'animisme et grâce au progrès perpétuel de la science, les nouveau-nés sont hybridés avec leur animal totem ; Léa est donc une petite fille lapine, tout comme sa sœur Noémie, à peine plus jeune et passionnée par les arts interdits. Quand cette dernière disparaît brutalement lors d'un incident inénarrable, quelque chose chez Léa s'éteint, et elle s'enfonce inexorablement dans l'apathie, puis le désespoir. Seule survivante officielle du terrible accident qui lui a pris sa sœur et a développé chez elle une peur panique de l'obscurité, de la forêt et des robots, Léa grandit sans y réfléchir et vit sans y penser. Son existence est toutefois bouleversée, quelques années plus tard, par l'arrivée fracassante d'Andésine, une agente de la Police du Réel qui s'avère plus tard en être la Directrice et de Carl, son fidèle assistant au physique assez déstabilisant. Chargée de surveiller l'art, les drogues et toutes les autres formes de divertissements qui éloignent la population du Travail, de l'Utile ou de la Foi, la Police du Réel trouve en Léa une recrue au talent non négligeable ; et Andésine aperçoit en elle le fragment d'une promesse, l'étincelle d'un sentiment inconnu, la possibilité de la joie.

Noémie et Soraya (partie 2)

Noémie et Soraya (partie 2)

  • Jeu. 5 mai 2022 à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

ATTENTION : il s'agit de la page de réservation de la partie 2/3. Si vous désirez réserver une place pour chaque partie, sélectionnez l'offre pour l'intégrale parmi les tarifs (plein ou réduit) afin d'obtenir un tarif préférentiel.

Léa habite Cité numéro 7, une gigantesque Ville-État située sur un vaste territoire qui jadis était la France. Depuis l'avènement fulgurant de l'animisme et grâce au progrès perpétuel de la science, les nouveau-nés sont hybridés avec leur animal totem ; Léa est donc une petite fille lapine, tout comme sa sœur Noémie, à peine plus jeune et passionnée par les arts interdits. Quand cette dernière disparaît brutalement lors d'un incident inénarrable, quelque chose chez Léa s'éteint, et elle s'enfonce inexorablement dans l'apathie, puis le désespoir. Seule survivante officielle du terrible accident qui lui a pris sa sœur et a développé chez elle une peur panique de l'obscurité, de la forêt et des robots, Léa grandit sans y réfléchir et vit sans y penser. Son existence est toutefois bouleversée, quelques années plus tard, par l'arrivée fracassante d'Andésine, une agente de la Police du Réel qui s'avère plus tard en être la Directrice et de Carl, son fidèle assistant au physique assez déstabilisant. Chargée de surveiller l'art, les drogues et toutes les autres formes de divertissements qui éloignent la population du Travail, de l'Utile ou de la Foi, la Police du Réel trouve en Léa une recrue au talent non négligeable ; et Andésine aperçoit en elle le fragment d'une promesse, l'étincelle d'un sentiment inconnu, la possibilité de la joie.

Noémie et Soraya (partie 3)

Noémie et Soraya (partie 3)

  • Ven. 6 mai 2022 à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

ATTENTION : il s'agit de la page de réservation de la partie 3/3. Si vous désirez réserver une place pour chaque partie, sélectionnez l'offre pour l'intégrale parmi les tarifs (plein ou réduit) afin d'obtenir un tarif préférentiel.

Léa habite Cité numéro 7, une gigantesque Ville-État située sur un vaste territoire qui jadis était la France. Depuis l'avènement fulgurant de l'animisme et grâce au progrès perpétuel de la science, les nouveau-nés sont hybridés avec leur animal totem ; Léa est donc une petite fille lapine, tout comme sa sœur Noémie, à peine plus jeune et passionnée par les arts interdits. Quand cette dernière disparaît brutalement lors d'un incident inénarrable, quelque chose chez Léa s'éteint, et elle s'enfonce inexorablement dans l'apathie, puis le désespoir. Seule survivante officielle du terrible accident qui lui a pris sa sœur et a développé chez elle une peur panique de l'obscurité, de la forêt et des robots, Léa grandit sans y réfléchir et vit sans y penser. Son existence est toutefois bouleversée, quelques années plus tard, par l'arrivée fracassante d'Andésine, une agente de la Police du Réel qui s'avère plus tard en être la Directrice et de Carl, son fidèle assistant au physique assez déstabilisant. Chargée de surveiller l'art, les drogues et toutes les autres formes de divertissements qui éloignent la population du Travail, de l'Utile ou de la Foi, la Police du Réel trouve en Léa une recrue au talent non négligeable ; et Andésine aperçoit en elle le fragment d'une promesse, l'étincelle d'un sentiment inconnu, la possibilité de la joie.

Si Ce n'est toi

Si Ce n'est toi

  • Mer. 18 mai 2022 à 20 h 30 + autres dates
  • Théâtre de l'Opprimé - Paris-12E-Arrondissement

« Certaines prophéties ne sont pas faites afin qu’elles se réalisent, mais bien afin qu’elles ne se réalisent pas, tout comme si on voulait les conjurer. Des prophètes de cette sorte raillent l’avenir en lui prédisant ce qu’il sera, pour qu’il ait honte de prendre vraiment telle figure ».
Thomas Mann, la montagne magique

Le 18 juillet 2077. Une société hyper répressive, où le passé individuel et collectif a été aboli. Une société amnésique.

Sous l’empire de cette société totalitaire, un homme et une femme: Jams et Sara. Jams est policier. Sara, elle, entend frapper à la porte mais personne n’est là. Puis vient Grit, l’homme du monde de l’autre côté, qui apporte la transgression.

S’en suit un mélange de farce et de tragique où le rapport des personnages aux objets est aussi celui de leur asservissement. La photo parce qu’elle est interdite, la table et les chaises parce qu’elles sont le seul mobilier autorisé, sont des objets surinvestis par les personnages, en même temps qu’ils sont l’ordre totalitaire. Cet ordre bousculé, renversé par Grit, Jams bascule dans la tentative frénétique de le rétablir, tandis que Sara…